Répartition des populations entre les 8 quartiers

L’observation de la figure ci-dessus montre que le quartier de Sabalibougou est le plus peuplé avec
24% de la population de la Commune V. Il est suivi par les quartiers Flabougou/daoudabougou
(22%) et Kalaban coura (19%).
La population croît à un taux de variation annuel de 1,0710%. Ainsi, selon les projections faites sur
la base des résultats provisoires du dernier Recensement Général de la Population et de l’Habitat
(RGPH) de 2009, la population de la Commune V devrait atteindre 639 958 habitants en 2015.

Histoire le peuplement de la rive droite

La rive droite doit son développement a la construction du premier pont ( 1957-1960 )
reliant BAMAKO aux autres localités du sud est –Bougouni, Sikasso et la Cote
d,Ivoire, les villes de Ségou, Mopti et l, ensemble du NORD .
Selon Sébastien Philippe , dans son ouvrage une HISTOIRE DE BAMAKO, enede
1960 a 1969, seuls les quartiers de BADALABOUBOUGOU ET SEMA existaient sur
la rive droite avec les villages de TOROKOROBOUGOU et KALANBANCORO,.
– Les autochtones sont donc les ressortissants de ces trois quartiers , essentiellement
composes de l,ethnie BAMANAN, et les quelques fonctionnaires cadres de la nouvelle
administration,
– Les flux de peuplement vont grossir a partir des années sécheresse ( 1969-I978) .Ces
flux tout en continuant a grossir se modifient et se diversifient comprenant tous les
groupes socio -ethniques du MALI.
– Les supposes originaires fondateurs des premiers villages et quartiers sont aujourd’hui
démographiquement et ethniquement minoritaires.
Les principaux groupes sociaux ethniques Bamanans, Soninké, Peuls, Sénoufos, Dogons,
Malinkés, Bozos, Tamasheqs, Arabes, Mossis, Miniankas, Bobos de Maures, des Ouolofs, et
des sous groupes provenant d, autres zones du MALI et de l, Afrique toute entière , du fait
des conflits , mais aussi des flux migratoires d, origine économique.
En 2012 la commune compte ad, après le 4eme recensement de novembre 2011, 500 000
hbts., repartis entre( 8)-huit quartiers

Histoire le peuplement de la rive droite

La rive droite doit son développement a la construction du premier pont ( 1957-1960 )
reliant BAMAKO aux autres localités du sud est –Bougouni, Sikasso et la Cote
d,Ivoire, les villes de Ségou, Mopti et l, ensemble du NORD .
Selon Sébastien Philippe , dans son ouvrage une HISTOIRE DE BAMAKO, enede
1960 a 1969, seuls les quartiers de BADALABOUBOUGOU ET SEMA existaient sur
la rive droite avec les villages de TOROKOROBOUGOU et KALANBANCORO,.
– Les autochtones sont donc les ressortissants de ces trois quartiers , essentiellement
composes de l,ethnie BAMANAN, et les quelques fonctionnaires cadres de la nouvelle
administration,
– Les flux de peuplement vont grossir a partir des années sécheresse ( 1969-I978) .Ces
flux tout en continuant a grossir se modifient et se diversifient comprenant tous les
groupes socio -ethniques du MALI.
– Les supposes originaires fondateurs des premiers villages et quartiers sont aujourd’hui
démographiquement et ethniquement minoritaires.
Les principaux groupes sociaux ethniques Bamanans, Soninké, Peuls, Sénoufos, Dogons,
Malinkés, Bozos, Tamasheqs, Arabes, Mossis, Miniankas, Bobos de Maures, des Ouolofs, et
des sous groupes provenant d, autres zones du MALI et de l, Afrique toute entière , du fait
des conflits , mais aussi des flux migratoires d, origine économique.
En 2012 la commune compte ad, après le 4eme recensement de novembre 2011, 500 000
hbts., repartis entre( 8)-huit quartiers

QUELQUES ELEMENTS de SOCIO-ETHNOLOGIE ET D’HISTOIRE

Les principaux groupes sociaux ethniques Bamanans, Soninké, Peuls, Sénoufos, Dogons,
Malinkés, Bozos, Tamsheqs, Arabes, Mossis, Miniankas, Bobos, et des sous groupes forment
la population de la commune..
La diversité culturelle résultant de la diversité socio ethnique est une réalité, et comme le
disait le Pr. Ki Zerbo, cette culture étant essentiellement orale, et pour tout groupe Negro
Africain, le verbe y tiens une place importante.et l, on verra l, emploi que l, on peut en faire
pour construire la cohésion et l,unite.
Il nous faut donc interroger cette diversité, et les redéfinitions et changements depuis 140-150
ans de la création du Soudan Français à la République du Mali.
Un rappel historique les deux périodes historiques qui marquent un ETAT, succédant à
quelques empires ou royaumes qui ont rassemblé ces mêmes peuples, les ont gouverné.,
notamment les royaumes et l’empire, Le Khasso, l’empire Peul du MACINA,les royaumes
DU KARTA, DE SEGOU, DU SONGHAI, etc,,,,, la période historique a connu les premiers
brassages, les métissages que les diverses épopées développèrent.
7
Toutes ces pratiques ont façonné les différents groupes socio ethniques qui peuplent
aujourd’hui la commune V du District de Bamako.

Répartition de la population par sexe et par quartier

Tableau 1 : Répartition de la population par sexe et par quartier

Noms des Quartiers Hommes Femmes Total  Nombre de ménage   2009
Bacodjikoroni 41649 41665 83314 13796
Badalabougou 10260 10734 20994 3405
Badalabougou SEMA  1 275 319 594 102
Badalabougou SEMA 2 1028 1055 2083 295
Daoudabougou 39455 38921 78376 11452
Kalaban-Coura 63953 65161 129114 19825
Quartier Mali 4574 4498 9072 1282
Sabalibougou 36481 34924 71405 10877
Torokorobougou 9074 9240 18314 2802
Total Commune V 206749 206517 413266 63836

 

                                

 

 

 

Graphique 1 : Répartition des populations par  sexe et par quartier

Graphique 2 : Proportion de la population par quartier

L’observation des figures ci-dessus montre que le quartier de Kalaban Coura est le plus peuplé avec 31% de la population de la Commune V, suivi des quartiers de Baco Djikoroni (20%) et de Daoudabougou (19%).

La population croît à un taux annuel de 2,071% de façon générale avec un pic dans les quartiers populaires (Baco Djicoroni et Sabalibougou de 3%). Ainsi, selon les projections faites sur la base des résultats définitifs du dernier Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) de 2009, la population de la Commune V devrait atteindre 639 958 habitants en 2030.

  • Climat

La Commune V comme tout le District de Bamako, est caractérisée par une saison sèche allant de novembre à Avril et une saison pluvieuse (l’hivernage) qui s’étend de mai à octobre avec la plus forte pluviométrie en août. La pluviométrie annuelle varie de 722 mm à 1 500 mm avec une moyenne annuelle de 1 100mm. La température moyenne annuelle est de 27.7°c avec des moyennes extrêmes de 35.7°c et 21°c.

Les vents dans le District de Bamako sont généralement de la direction Sud – ouest. Il existe deux types de vents:

  • l’harmattan : vent chaud et sec, soufflant pendant les mois de mars avril et orienté nord-est et sud–ouest ;
  • la mousson : vent soufflant pendant la période hivernale et orienté sud – ouest et nord-est.
  • Les voies de communication et de transport

Au niveau des voies de communication et de transport, la commune V est traversée par la voie expresse, l’avenue OUA, la voie reliant l’échangeur du Quartier Mali à Kalaban – Coro, et d’autres voies goudronnées. La circulation est dense et devient de plus en plus moins sécurisantes, notamment au niveau des transports collectifs.

  • Activités économiques

Les activités économiques des populations de la commune V sont essentiellement basées sur le petit commerce, la pêche, l’agriculture (maraîchage), l’élevage et l’artisanat.

Caractéristiques de la population

Selon le recensement général de la population et de l’habitat de 2009la Commune comptait 414 668 habitants dont 206 593 femmes soit 49,82%. A la même période, ce recensement a permis d’dentifié 69 758 ménages et 39 225 concessions.

Tableau de répartition de la population, ménages et concession.

Nom du quartier Situation de la population en 2009 Nombre de ménages Nombre de concessions
Nombre d’hommes Nombre de femmes Population totale
Baco-Djicoroni 31382 30625 62008 10930 6902
Badalabougou 12822 12844 25666 4405 1857
Flabougou Daoudabougou 45215 45730 90945 15826 7732
Garantiguibougou 2010 1983 3993 711 414
Kalaban-Coura 37140 37278 74418 12135 7019
Quartier Mali 8658 8885 17543 2690 1188
Quartier sema 2775 2973 5748 895 578
Sabalibougou 50234 47880 98114 16192 10597
Sema II 2236 2217 4452 842 787
Torokorobougou 15487 16176 31663 5107 2145
Population flottante 116 2 118 27 7
Total Commune 208075 206593 414668 69758 39225

    RGPH-2009

1.1.1        Situation de la population en 2014

En 2014 selon la DRSIAP, la Commune comptait 593 297 habitants dont 296 815 hommes et 296 482 femmes.

Nom du quartier  Estimation de la population résidente en 2014
Nombre d’hommes Nombre de femmes Population totale
BACODJICORONI 59 793 59 815 119 608
BADALABOUGOU 14 730 15 410 30 140
BADALABOUGOU SEMA I 395 458 853
BADALABOUGOU SEMA II  1 476 1 515 2 990
DAOUDABOUGOU 56 643 55 876 112 519
KALABAN COURA 91 813 93 547 185 360
QUARTIER MALI 6 567 6 457 13 024
SABALIBOUGOU 52 373 50 138 102 511
TOROKOROBOUGOU 13 027 13 265 26 292
Total Commune 296 815 296 482 593 297

Source DRSIAP, février 2016

1.1.2        Projection de la population en 2017

Selon les estimations de la DRSIAP, en 2016 la Commune compte 685 629 dont 342 622 femmes soit 49,97% donc 50%. Selon les mêmes estimations de la DRSIAP, la Commune comptera en 2017, 737 051 habitants dont 368 732 hommes et 368 318 femmes.

Nom du quartier  Estimation de la population résidente en 2016 Estimation de la population résidente en 2017
Nombre d’hommes Nombre de femmes Population totale Nombre d’hommes Nombre de femmes Population totale
BACODJICORONI 69 098 69 124 138 222 74 280 74 309 148 589
BADALABOUGOU 17 022 17 808 34 830 18 298 19 144 37 442
BADALABOUGOU SEMA I 456 529 985 490 569 1 059
BADALABOUGOU SEMA II 1 706 1 750 3 456 1 833 1 882 3 715
DAOUDABOUGOU 65 458 64 572 130 030 70 367 69 415 139 782
KALABAN COURA 106 101 108 105 214 206 114 059 116 213 230 272
QUARTIER MALI 7 588 7 462 15 051 8 158 8 022 16 180
SABALIBOUGOU 60 524 57 941 118 464 65 063 62 286 127 349
TOROKOROBOUGOU 15 054 15 330 30 384 16 183 16 479 32 663
Total Commune 343 007 342 622 685 629 368 732 368 318 737 051

Source DRSIAP du district de Bamako, février 2016

1.1.3        Evolution de la population

Le tableau suivant donne l’évolution de la population de la Commune selon le sexe de 2017 à 2021 selon les estimations de la Direction régionale de la statistique, de l’informatique, de l’aménagement et de la population.

TABLEAU EVOLUTIF  DE LA POPULATION DE 2017 A 2021

Année Nombre d’hommes Nombre de femme Population total
2017 368 732 368 318 737 051
2018 396 387 395 942 792 330
2019 426 116 425 638 851 754
2020 458 075 457 561 915 636
2021 492 431 491 878 984 309

Source DRSIAP du district de Bamako, février 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Projet de lutte contre l’insalubrité et la pauvreté en milieu urbain ( Partenariat Commune V de Bamako – Communauté d’Agglomération Evry Centre Essonne)
Next post Situation de la population