add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India

Dernières minutes

Introduction/Contexte

Share This Story !

La Loi n° 93-008 modifié, déterminant les conditions de la libre administration des collectivités territoriales confère aux Collectivités la mission de conception, de programmation et de mise en œuvre des actions de développement économique, social et culturel. C’est ainsi pour une périodicité de cinq (05) ans ; les Collectivités Territoriales (CT) doivent élaborer et mettre en œuvre un Programme de Développement, Economique, Social et Culturel (PDESC). L’élaboration et la mise en œuvre du PDESC demandent l’implication de tous les acteurs : élus, services techniques déconcentrés de l’Etat (SDE), organisation communautaires de Base / organisations socioprofessionnelles (OCB/OSP) société civile, les leaders communautaires, partenaires, etc.

Les collectivités Territoriales sont accompagnées dans cet exercice par le Gouvernement du Mali et ses partenaires. C’est ainsi que la commune V du District de Bamako a bénéficié de l’accompagnement du Projet de Reconstruction et de Relance Economique du Mali (PRRE) pour l’élaboration de son PDESC 2016-2020.

Le Projet PRRE vise principalement à réhabiliter les infrastructures de base et de rétablir les activités productives des communautés touchées par la crise au Nord.

Il est structuré en 5 composantes :

Composante 1 : Réhabilitation des infrastructures publiques locales

Cette composante vise à réhabiliter les infrastructures publiques locales afin de permettre la reprise des services et de l’activité économique dans les régions du Mali touchées par la crise. La composante financera la réhabilitation et les équipements nécessaires pour le fonctionnement des écoles, des centres de santé, des systèmes d’eau et d’assainissement, des installations de transport et de commerce, de l’énergie et d’autres infrastructures publiques locales.

Composante 2 : Appui aux Investissements Productifs

Cette Composante vise la restauration des activités économiques des ménages et organisations communautaires de base affectées par le conflit dans la Zone Cible et comprend deux sous composantes:

Sous-composante 2.1 – Restauration Immédiate des actifs de production des ménages

Cette sous-composante vise à réhabiliter les actifs productifs des ménages vulnérables ciblés dans les zones les plus touchées par la crise en (a) améliorant l’accès aux semences améliorées et à l’aliment bétail, et (b) recapitalisation du cheptel. Les activités de cette sous-composante viendront compléter les activités actuellement financées dans le Nord dans le cadre du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO). Prenant en compte les interventions en cours du gouvernement et des bailleurs de fonds pour atténuer la crise, cette sous-composante prendra en charge l’achat de semences et d’aliment bétail pour distribution aux paysans/éleveurs pour améliorer la capacité de production alimentaire nationale. La recapitalisation du cheptel sera entreprise à travers la fourniture de kits d’élevage.

Sous-composante 2.2 – Activités productives collectives

Cette sous-composante vise le renforcement des investissements d’organisations communautaires de base cibles à travers, entre autres, (a) la construction ou la réhabilitation d’infrastructures desdites organisations pour les activités de production agricole, telles que les petits périmètres irrigués, les

installations de stockage, les petites unités de transformation; (b) la relance des activités d’élevage et de pêche desdites organisations, y compris la reconstitution du cheptel; (c) la fourniture d’appui identifié aux activités artisanales génératrices de revenus desdites organisations, y compris les petits commerces et les installations pour la fabrication de produits artisanaux.

Composante 3 : Engagement Communautaire et Gouvernance Locale

Cette composante vise à renforcer les capacités institutionnelles des collectivités locales partenaires et l’engagement communautaire dans la planification, la priorisation et la supervision des activités de développement local.

Composante 4 : Gestion, suivi et évaluation du projet

Cette composante appuiera la gestion du projet, y compris la coordination des activités, la communication, la passation des marchés, les fonctions de gestion financière et de sauvegarde, ainsi que le suivi et évaluation. La composante financera l’UCP pour assumer les responsabilités de gestion quotidienne du projet.

Composante 5 : Intervention d’Urgence Eventuelle

Cette composante, connue sous le nom de Dispositif d’Intervention et de Réponse aux Urgences (CERC), sera disponible en cas de déclaration d’état d’urgence spécifique par le gouvernement, pour réorienter les ressources du projet non encore dépensées, cela à travers une restructuration appropriée du projet. Ces ressources seraient mises à disposition pour financer les activités identifiés pour faire face à la situation de crise / urgence désormais mise en priorité.

La maitrise d’ouvrage déléguée du PRRE en commune V du district de Bamako est assurée par CARE International au Mali et l’accompagnement a été assuré par le groupement d’ONG AGIDE/ACA.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *