add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India

Dernières minutes

COMMUNE V : LA MAIRIE RESPECTE LA TRADITION

Share This Story !

La mairie de la Commune V du District de Bamako a organisé, samedi dernier dans un hôtel de la place, son traditionnel déjeuner de presse, la 7è du genre. La rencontre a enregistré la présence du maire de la Commune, Amadou Ouattara qui était entouré des conseilles communaux et des partenaires de la mairie. Cette rencontre a été couplée avec le lancement du site web de la mairie, www.commune 5.com.

Cette année, la rencontre a tourné autour du processus de restitution dont le lancement était prévue, hier à partir de Badalabougou, l’un des huit quartiers que compte la Commune V. «On fera les huit quartiers de la Commune V, pour expliquer aux population les activités que nous avons pu réussir pendant les six mois passés. Évidemment, nous allons également évoquer les difficultés que nous connaissons dans l’accomplissement de nos tâches quotidiennes», a expliqué le maire de la Commune V, ajoutant que ce sera l’occasion pour les autorités municipales «d’inviter les populations à s’impliquer davantage pour nous aider à résoudre les défis de développement qui nous assaillent».

En termes d’assainissement, la Commune V reste toujours sale et ce, malgré les efforts déployés par la mairie, regrette l’édile. «Les défis sont énormes la volonté politique étant, nous pensons pouvoir jouer notre partition avec l’implication de la population qui ne paye les taxes», a indiqué Amadou Ouattara. Pour lui, quelle que soit la volonté politique, sans les ressources financières, il serait très difficile de résoudre les nombreux problèmes auxquels la mairie est confrontée. «Le développement initié doit être d’abord endogène, l’implication des populations, le changement de comportement des citoyens feront qu’ensemble, on pourra résoudre beaucoup de problèmes qui assaillent notre Commune» a insisté le maire.

La Commune V est vaste et la mobilité est très difficile. Cependant, on note quelques satisfactions concernant notamment les rues 101, 120 et 127 de Badalabougou, les rues 333 et 392 de Daoudabougou, la rue 53 de Kalaban-Coura et la rue 560 de Baco-Djicoroni qui ont été rénovées (pavage, drainage et bitumage) grâce au concours des partenaires. Au cours du mandat, poursuivra Amadou Ouattara, près de 1.500 puisards ont été réalisés. Parlant de la brigade d’assainissement, elle sera impliquée pour le changement de comportement des populations.

«Il faut privilégier la sensibilisation mais s’il le faut, la brigade d’assainissement prendra des sanctions», a martelé le maire, avant d’évoquer le recasement des déguerpis de Mountougoula, Dialakorobougou et Sabalibougou. Amadou Ouattara a assuré que des procédures judiciaires sont en cours et que la mairie accorde une grande attention à ce dossier.

Babba B. COULIBALY

Source : L’ESSOR

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *